[ITINÉRAIRE BIS] – De l’exposition à l’interaction : la vitrine au service de l’expérience client

marketvalue · mai 13, 2020 · Actualités · 0 comments

 

[ITINÉRAIRE BIS] – De l’exposition à l’interaction : la vitrine au service de l’expérience client

 

 

Depuis quelques années, la tendance était au désencombrement et à la transparence des vitrines pour sublimer les produits et faire entrer un maximum de lumière en magasin. Mais la réouverture des commerces et le maintien des consignes de distanciation sociale impliquent désormais des questions organisationnelles : juguler la fréquentation en point de vente et accompagner efficacement le temps d’attente à l’extérieur en cas d’affluence deviennent impératifs.

 

Si en temps normal le passage devant une vitrine est plutôt furtif, il y a fort à parier sur l’apparition de longues files d’attente à l’entrée de certains magasins. Alors comment capitaliser sur ce temps suspendu pour le transformer en levier d’optimisation de l’expérience client ?

 

Plusieurs options peuvent être explorées :

 

_ La vitrine communicante : il pourrait s’agir de transformer l’attente subie en temps qualitatif, en investissant cette surface comme un support d’expression privilégié de la marque. Un espace qui donne à lire ou à redécouvrir une marque à travers son histoire, ses engagements, ses services. Monoprix par exemple distribue depuis quelques jours « Brèves de Monoprix », une gazette qui présente des anecdotes sur l’enseigne, des recettes de cuisine, des jeux, des astuces pour rendre plus agréable le temps d’attente des clients. On peut regretter en revanche, que la démarche implique un retour au tirage papier peu écologique, alors qu’il existe des solutions simples pour s’en affranchir comme les dispositifs « Scan to See ». On peut tout à fait animer une vitrine qui invite à scanner un QR code par exemple pour rediriger les clients vers un contenu digital directement sur leur smartphone !

 

 

 

_ La vitrine interactive : pour les plus ambitieux, les technologies de détection de mouvement ou de reconnaissance faciale, permettent également d’interagir avec une vitrine sans même avoir à la toucher. Elles peuvent ainsi proposer de découvrir une gamme ou de s’amuser à un essayage virtuel de façon ludique avant même l’entrée en boutique.

 

 

_ La vitrine marchande : enfin l’heure est sans doute venue d’imaginer des vitrines offrant une fenêtre marchande à la façon des passe-paquets utilisés par certaines stations-services. Une possibilité de réguler l’affluence à l’intérieur du point de vente en offrant deux flux distincts : l’un pour les visiteurs souhaitant parcourir la boutique, l’autre destiné à l’achat express ou au retrait click & collect depuis l’extérieur via une vitrine semi-ouverte, pour les visiteurs enclins à limiter le temps passé en magasin.

 

Sorry, the comment form is closed at this time.