Le nouveau réflexe de la réparabilité

marketvalue · septembre 18, 2018 · Actualités · 0 comments

Aujourd’hui, seuls 38% des Français font réparer leurs produits quand ils tombent en panne (étude Ifop – mars 2018). Ceux qui ne le sont pas génèrent au final 100 000 tonnes de déchets par an. Peut mieux faire n’est-ce pas ?

Aussi en juillet dernier, Brune Poirson, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Transition écologique et solidaire, annonçait que d’ici le 1er janvier 2020, les produits électroménagers et électroniques se verraient attribuer un « indice de réparabilité » afin de lutter contre l’obsolescence programmée. Qu’il s’agisse de mieux informer les consommateurs ou de les encourager à adopter de nouveaux comportements, les retailers n’ont pas attendu pour s’emparer de cet enjeu de société.

 

 

LABOFNAC ET L’INDICE DE RÉPARABILITÉ

  • Le LaboFnac, qui existe depuis 40 ans, teste les produits (appareils photo, électroménager, ordinateurs, smartphones, téléviseurs, etc.) vendus par l’enseigne, auxquels il attribue des étoiles. Afin d’enrichir son rôle de conseil et d’aide au choix, l’enseigne a mis en place son propre indice de réparabilité pour la catégorie des ordinateurs portables.

 


En parallèle de cette initiative, nombreuses sont les enseignes qui intègrent concrètement cet enjeu de société au cœur de leur concept retail. Car prolonger la durée de vie d’un produit n’est pas l’apanage de l’électronique, c’est une affaire d’expérience et de nouveaux réflexes.

 

 

ESPACE ÉMERAUDE PRÉFÈRE RÉPARER QUE JETER

  • Espace Emeraude distribue des produits pour le jardin et la maison. Depuis deux ans la marque opère une refonte complète de son identité et de ses points de vente. Au cœur du nouveau concept retail, conçu et designé par Market Value, de nombreux services ont été intégrés, parmi lesquels la mise en location de matériel mais surtout un atelier qui répare, sur place, les articles mécaniques grâce à des experts dédiés et formés. Les tondeuses, tronçonneuses et autres nettoyeurs à haute pression ont de beaux jours devant eux !

 

 

 

 

H&M TAKE CARE PROLONGE LA DURÉE DE VIE DES VÊTEMENTS

  • Engagé depuis plusieurs années dans le programme H&M conscious, le géant suédois entend démontrer que fast-fashion ne rime pas nécessairement avec mode jetable.

 

  • Après un pilote testé à Hambourg en avril, c’est au tour de la nouvelle boutique H&M située rue La Fayette à Paris d’accueillir l’espace « Take care » destiné à prolonger la durée de vie des vêtements. La marque y propose un corner broderie pour réinventer une pièce dont on se serait lassé et effectue gratuitement de petites réparations, comme recouvrir un accroc par exemple. Les machines à coudre sont à disposition. Seul le matériel est payant.

 

 

 

 

 

Sorry, the comment form is closed at this time.